Home > Actualités > Les retraité·s mobilisés pour les élections Chambre d'agriculture
Partager sur :
ELECTIONS CHAMBRE D'AGRICULTURE
10.12.2018

Les retraité·s mobilisés pour les élections Chambre d'agriculture

13.12.2018 -
Les paysan·nes retraité·es de la Conf' de Touraine présentent une liste de candidature aux élections Chambre d'agriculture. L'occasion de défendre des montants de retraite enfin dignes, mais aussi des revendications pour plus d'installations et de vie dans les campagnes.

La Confédération paysanne défend une retraite minimale de 1 000 euros par mois. La pension moyenne des retraités de France est de 1 860 euros par mois, celle des paysans et paysannes de 740 euros par mois [source : Comité d'orientation des retraites]. N'oublions pas qu'une place en EHPAD coûte au minimum 1 500 euros/mois.

Les organisations agricoles majoritaires portent une responsabilité lourde que nous payons aujourd'hui. A force de tirer vers le bas le montant des cotisations, de s'opposer à un système équitable où celui qui gagne beaucoup cotise vraiment plus et d'accepter la réduction du nombre d'actifs agricoles toujours en baisse (1 million de paysans il y a vingt ans et 400 000 aujourd'hui !), nous en arrivons à des pensions indignes, faute de cotisants.

La solidarité nationale, bien qu'importante, n'est pas à la hauteur de ce que l'agriculture apporte à la société.

En plus d'une retraite à 1 000 € par mois, la Confédération paysanne revendique :

Le même statut d'exploitant pour hommes et femmes, c'est urgent !  Aujourd'hui, c'est 300 euros de retraite mensuelle en moins pour une femme et 16 000 femmes en France n'ont même pas de droit à la retraite.

La suppression de la décote pour les années non cotisées

Une bonification « enfant » forfaitaire, à partir du troisième enfant. 

La réversion de la retraite au conjoint survivant, dans la limite du plafond actuel, soit 1598 euros par mois.

La prise en charge de la perte d'autonomie par les caisses de retraites, sans recours aux assurances privées.

Pour financer ces mesures, la Confédération paysanne exige :

Un revenu agricole décent, par des prix de vente rémunérateurs, pour une agriculture soucieuse de la qualité des produits et protégeant la santé de tous et l'environnement.

L'élargissement de l'assiette des cotisations grâce à la réduction des niches fiscales et des dégrèvements fiscaux injustifiés.

Le plafonnement des très grosses retraites, dans tous les régimes.

Et plus largement, la Confédération paysanne défend d'autres priorités vitales pour l'avenir de l'agriculture :

Le recensement des actifs 3 à 5 ans avant le départ à la retraite et la sensibilisation à la transmission pour inciter les paysans à favoriser l'installation.

L'accompagnement à la transmission des exploitations, sur les volets humain, financier et administratif.

L'incitation financière au cédant qui permet l'installation d'un ou plusieurs repreneurs de la ferme.

et pour sauver nos territoires :

Le maintien des services publics et des services médicaux en milieu rural.

Le soutien aux services de santé, services de soins à domicile et d'aide à la personne.

 

Les candidats de la Confédération paysanne pour le collège 4 (retraité·es) :

Daniel DELMOTTE       MONNAIE
Martine ROBERT         PREUILLY SUR CLAISE
Joël DEVIJVER             RICHELIEU

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de Touraine
8 allée des rossignols 37170 Chambray-lès-Tours / 02 47 28 52 16 / contact@confederationpaysanne37.org