Home > Actualités > Assemblées générales de la Confédération paysanne et de l'ADEAR 37
Partager sur :
AGRICULTURE PAYSANNE
12.03.2020

Assemblées générales de la Confédération paysanne et de l'ADEAR 37

30.03.2020 -
Cette année les deux structures ont tenu leurs Assemblées générales ensemble le même jour, pour réaffirmer leurs liens et leur travail côte à côte pour développer l'agriculture paysanne.
 
Environ 40 personnes ont participé à cette journée d'AG (une petite fréquentation, peut-être déjà due à l'effet coronavirus?).
 
Au démarrage de la journée, Hervé Bedouet a fait un clin d'oeil à Cécile Muret, militante de la Confédération paysanne du Jura, ex secrétaire nationale, qui était entendue au même moment dans la gendarmerie de sa commune. Cette convocation fait suite à une action collective menée par la Confédération paysanne fin 2018 : action d'occupation pour bloquer le CA de Vivea* afin d'alerter et d'empêcher la décision d'arrêter de financer la formation à l'émergence. L'action était collective, la réaction de soutien aussi : un rassemblement était organisé par la Conf Jura et l'AG du 37 apporte sa solidarité à la militante convoquée.
 
Lors de l'AG, l'ADEAR et la Conf' ont présenté des zooms sur quatre activités importante cette année :

transmission des fermes et travail avec les collectivités : en 2017 l'ADEAR commençait à discuter avec la communauté de communes Loches Sud Touraine d'organiser un événement sur la Transmission. En 2020 l'ADEAR est financée pour une prestation de service par la com' com' pour organiser l'Idée au Projet et quatre cafés transmission en Sud Touraine. Entre temps il y a eu beaucoup de personnes impliquées, de travail et d'étapes notamment les Ateliers de la Transmission en 2018. L'ADEAR a voulu porter ce travail sur la Transmission depuis les premières formations transmission organisées par Marie-Pierre en 2014, pour aboutir aujourd'hui à un travail qui a des retombées en terme de valorisation et de nouveaux financements et partenariats.

liens avec la société et le mouvement social : le Congrès national de la Conf', que nous avons accueilli en 2019 à Fondettes, a été un temps fort pour notre syndicat départemental.On y a discuté les liens avec la « société civile », le changement climatiques, la place des femmes dans le monde agricole, etc. Puis lors du mouvement social contre la réforme des retraites, l'implication de la Conf 37 s'est faite en trois temps : introduction (des drapeaux Conf dans les cortèges dès les premières manifestations), contribution (ravitaillement des piquets de grèves) puis construction (avec le banquet solidaire du 27 décembre qui acte la convergence et ouvre vers d'autres actions communes). L'agriculture paysanne invite au dialogue et permet de répondre au clivage urbain/rural.

problématique de l'eau : l'été dernier, il nous a semblé crucial que la Conf soit présente aux observatoires sécheresse. Nous avons été choqués du manque d'anticipation de ces observatoires, qui se réunissent pour constater les problèmes mais sans mise en place réelle d'action pour changer les choses. Nous y avons rappelé à plusieurs reprise que l'eau est un bien commun et qu'il ne faut pas la gérer uniquement dans l'urgence. Nous avons communiqué sur ces observatoires et nous avons organisé des réunions ouvertes pour aborder l'eau avec des acteurs variés (paysans, pêcheur, consommateurs, naturalistes, etc.) et nous former sur les bassines et retenues collinaires. Ce dossier continue d'être prioritaire cette année.

fête des 100 installé·es : cette fête a réuni 80 adhérents le 10 novembre au Louroux, pour célébrer les 100 installations accompagnées par l'ADEAR depuis sa création. Cette journée a permis de lancer des chantiers comme celui autours du diagnostic agriculture paysanne. Aujourd'hui un petit groupe travaille à mettre en place des séries de diagnostic paysans afin de communiquer mieux sur la définition de l'agriculture paysanne et comment cela se traduit dans les pratiques des fermes du réseau

Et lors de travail en ateliers, nous nous sommes penchés ensemble sur :

un banquet paysan le 1er mai prochain : l'idée fait son chemin d'un banquet avec des produits paysans, qui serait l'occasion de montrer les coûts de production et revenu paysan, et de les mettre en regard avec les questions d'impôt-redistribtuion, de montant du SMIC* pour acheter des produits de qualité, et la piste d'une sécurité sociale alimentaire. Pourquoi pas un stand avec des mots clés. L'occasion de repérer les citoyens intéressés. Et ça serait un coup d'essai avant un évènement en septembre "village solidaire".

une fête paysanne itinérante à la fin de l'été : envie de proposer cette année une fête itinérante entre deux fermes, car marcher ensemble ça donne le temps d'échanger. Pour que l'organisation soit légère et que les adhérent·es puissent en profiter sans passer tout leur temps comme bénévole, iI pourrait y avoir le midi un pique-nique tiré du sac et le soir un repas par un prestataire, puis un spectacle ou un concert pour finir en beauté... Et ça serait fin août ou en septembre.

la mise en place d'une stratégie foncière : Un groupe a travaillé sur cette question foncière : comment avoir la main sur les terres qui se libèrent, pour qu'elles ne partent pas par centaines d'hectares à l'agrandissement ? Comment stocker les terres en attendant des projets, comment les entretenir, comment les restituer ? Pour continuer à avancer ont été évoqué une réunion avec Terre de Liens et un travail à mener auprès de la Safer* et de la Région pour permettre le portage par la Safer*.

la mise en place de marchés paysans ponctuels à la ferme : proposition de de mettre en place 4 marchés par an (un par saison), sur des fermes du réseau, avec un repas ou visite ou concert. Des éléments de communication serait prêts, pour aider à l'organisation. Ces marchés permettraient de tisser des liens entre paysans et de montrer ce qu'est l'agriculture paysanne.

la présence du réseau dans les formations agricoles : aujourd'hui l'ADEAR et la Conf font quelques interventions auprès d'étudiants de la formation agricole (BPREA, Bac pro) et quelques fois auprès d'étudiants de géographie. Il serait intéressant de parler à plus de publics (MFR*, lycées rofessionnels), et pourquoi pas d'utiliser le diagnostic agriculture paysanne.

La Confédération paysanne a procédé à l'élection du nouveau comité départemental : Romain Henry (apiculteur à Lémeré) et Vincent Pinon (éleveur de bovin viande) ont été élus et font leur entrée au comité, ainsi que Guillaume Brisard (arboriculteur à St Branchs) en tant que stagiaire. La Conf' a remercié Lucie Thieriot et Louis Bonneau, sortants, pour leur engagement ces dernières années au sein du comité.

L'ADEAR 37 a remercié Sylvie Pinault, qui sort du Conseil d'administration après huit années d'engagement, notamment sur le volet circuits courts et accompagnement des projets collectifs, sans oublier la fête paysanne.

Les rapports d'activités sont disponibles sur demande.

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de Touraine
8 allée des rossignols 37170 Chambray-lès-Tours / 02 47 28 52 16 / contact@confederationpaysanne37.org