Home > Actualités > La Conf et Greenpeace envoie un courrier au Ministre de ...
Partager sur :
PAC
15.02.2021

La Conf et Greenpeace envoie un courrier au Ministre de l'Agriculture sur la PAC

15.02.2021 -
Interpellation de Monsieur Denormandie: Pendant les prochains mois, en bâtissant le Plan Stratégique National PAC*, le Ministe va négocier la réforme qui aura probablement le plus d’ampleur sur l’agriculture française de tout le quinquennat. Selon la manière dont il orientera la prochaine PAC*, elle pourra soit achever de mener notre agriculture dans le mur, soit constituer notre plus belle opportunité pour la réorienter vers plus de justice, d’écologie et de cohérence.

La Confédération Paysanne de Touraine

8 Allée des Rossignols,

37170 Chambray-lès-Tours

 

               Monsieur Julien Denormandie,

Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation

78 rue de Varenne

75007 PARIS

 

Amboise le 11 février 2021

Objet : Réforme de la Politique Agricole Commune via le Plan Stratégique National

 

Monsieur le Ministre,

Pendant les prochains mois, en bâtissant le Plan Stratégique National PAC*, vous allez négocier la réforme qui aura probablement le plus d'ampleur sur l'agriculture française de tout le quinquennat. Selon la manière dont vous orienterez la prochaine PAC*, elle pourra soit achever de mener notre agriculture dans le mur, soit constituer notre plus belle opportunité pour la réorienter vers plus de justice, d'écologie et de cohérence.

La France est l'État membre de l'Union européenne qui bénéficie le plus de la PAC*. Il est donc normal qu'elle soit exemplaire en matière d'utilisation de ses fonds. En tant que paysan.ne.s et contribuables, nous demandons à ce que l'argent public dépensé au titre de la PAC* en France soit alloué en conformité avec l'agriculture et l'alimentation auxquelles nous aspirons, nous et des millions de nos concitoyen·ne·s, préoccupé·e·s par les défis à relever au cours de la prochaine décennie.

Nous ne voulons pas d'une agriculture qui paupérise les paysan·ne·s, pollue, vide les campagnes, mise sur l'export, mette en danger la santé publique, ferme les yeux sur les conditions d'élevage des animaux, ni sur les maux qu'elle entraîne à d'autres endroits de la planète. Nous voulons, au contraire, une agriculture qui crée de la valeur pour les paysan·ne·s, produise des services environnementaux, fasse vivre les territoires, mise sur la souveraineté et la relocalisation alimentaires, produise des denrées saines accessibles à tou·te·s, restaure un élevage paysan et tire les autres agricultures du monde vers le haut. C'est ça, et uniquement ça, que le Plan Stratégique National de la prochaine PAC* doit soutenir.

Monsieur le Ministre, nous vous avons entendu défendre à plusieurs reprises les agriculteur·rice·s qui se sentent attaqué·e·s par les demandes citoyennes, en insinuant qu'aucune autre catégorie de la population ne serait prête à changer autant que ce que nous demandons au monde agricole. C'est faux ! Ouvrez les yeux : partout la jeunesse se mobilise, les modes de consommation évoluent, les appels à bâtir un nouveau pacte social se multiplient. Entendez nos voix Monsieur le Ministre et retranscrivez-les dans la réforme de la PAC*.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de nos salutations distinguées et espérons trouver dans votre réponse à ce courrier les signes d'une volonté de votre part de réorienter la PAC*.

CONFEDERATION PAYSANNE DE TOURAINE

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de Touraine
8 allée des rossignols 37170 Chambray-lès-Tours / 02 47 28 52 16 / contact@confederationpaysanne37.org